contactplan du site
ok
Vous êtes ici : Accueil > Nos références > Organismes publics et associations > ADEME


| Communauté Urbaine de Bordeaux | Communauté Urbaine de Brest | Mairie de Bègles | Conseil Général de Gironde | Association de défense des Landes Girondines | ADEME | IRSN | Bioindicateurs des sols - Apesa | SIVOM (40) | Action collective Aquitaine Phytosanitaire | UIOM Bourgoin Jallieu |

ADEME

Approche multimarqueurs chez le ver Eisenia fetida andrei : un modèle pour l’évaluation de l’écotoxicité des substances chimiques et la surveillance des sols contaminés

Objectifs

L’ADEME (Agence de l’Environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. et de la Maîtrise de l’Energie) a mis en place en 1994 un programme de recherche sur l’écotoxicologie des sols et des déchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s. Divers travaux ont été financés concernant la caractérisation des matrices solides, des tests de toxicité aiguë et chronique, des tests de génotoxicité et le développement de biomarqueurs. Le travail de doctorat pré-cité a ainsi été co-financé par l’ADEME, l’INERIS (Institut National de l’Environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. Industriel et des Risque> Probabilité de survenue d'un Dangers) et le programme national d’Ecotoxicologie> Science qui étudie l'impact des substances chimiques sur les écosystèmes. Elle prend en compte d'une part le devenir des substances dans l'environnement (phénomènes de dégradation biotique et abiotique) et d'autre part les effets toxiques ou l'écotoxicité des substances, et les mécanismes par lesquels s'effectue la pollution de la biosphère. (PNETOX).

L’objectif général est de développer des outils complémentaires des méthodes existantes afin (1) d’évaluer les effets des substances chimiques nouvelles et existantes et (2) d’étudier l’impact des sites et des déchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s pollués sur la faune du sol et de réaliser une surveillance de l’environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. terrestre. Ces outils doivent être suffisamment sensibles pour permettre de détecter des substances chimiques et des polluant> Substance ou agent responsable d’une pollution (voir ce terme) (source : Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail - 2006)s présents en faible concentration. Les toxicologues de Bio Tox ont travaillé sur le ver Eisenia fetida andrei

Principaux résultats

Nous avons caractérisé chez le ver Eisenia fetida andrei (E. f. a.) différents marqueurs impliqués dans les mécanismes de protection antioxydante. Après avoir comparé les méthodes normalisées de contamination des vers, nous avons exposé les vers avec la méthode du sol artificiel à différents composés modèles (le benzo(a)pyrène, le carbaryl, le phénoclor DP6 et le plomb) seuls ou en mélange. L’effet de ces xénobiotique> Adjectif qualifiant les éléments vivants d'un environnement, comme les plantes, les animaux et les microorganismes.s a été évalué à des doses croissantes pour plusieurs durées d’exposition sur le système de biotransformation, les adduits à l’ADN, les mécanismes de stress oxydant et la neurotoxicité. Une étude sur un site industriel a achevé ce travail.

Nos résultats montrent que la dose de ces polluant> Substance ou agent responsable d’une pollution (voir ce terme) (source : Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail - 2006)s (seuls ou en mélange) et la durée d’exposition des vers affectent certains des paramètres biochimiques et moléculaires mesurés. L’approche statistique réalisée sur l’ensemble des biomarqueurs, en particulier les analyses discriminantes, souligne la sensibilité et la précocité des réponses. L’effet des mélanges a mis en évidence l’existence de phénomènes d’interactions (synergie ou antagonisme) entre les composés. Ce travail n’a pu démontrer la spécificité des biomarqueurs, hormis l’inhibition> Diminution de l'activité d'une enzyme ou de la vitesse d'une voie métabolique. de l’activité acétylcholinestérase par les carbamates. L’étude de terrain a validé l’utilisation du ver dans des conditions environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique.ales pour des sites faiblement contaminés par des métaux.

En conclusion, l’espèce E. f. a. et une approche multimarqueurs peuvent être utilisées, avec une étude statistique appropriée, soit pour des essais sublétaux en laboratoire, soit pour la surveillance de la contamination ou de la rémédiation des sols.

Effets des mélanges : analyse discriminante après 7 jours de l’ensemble des biomarqueurs.

Faible dose : 50 µg B(a)P, 12 mg carbaryl, 25 mg DP6, 30 mg Pb ; forte dose : 1 g B(a)P, 50 mg carbaryl, 100 mg DP6, 250 mg Pb.







Mentions légales | Plan du site | Contact