contactplan du site
ok
Vous êtes ici : Accueil > Nos références > Entreprises privées et publiques > Péchiney


| Europlasma | Péchiney | Centre d’Enfouissement Technique | SITA | CEA | Inertam VSEI | Inertam biosurveillance | Véolia propreté biosurveillance | Tierce expertise d’une étude d’impact |

Péchiney

Evaluation écotoxicologique des sédiments du canyon de Cassidaigne

Objectif

Aluminium Péchiney a élaboré une vaste politique environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique.ale dans le but de diminuer ses émission> Rejet dans un milieu, à partir d'une source, de substances solides, liquides ou gazeuses, de rayonnements, ou de formes diverses d'énergies. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s d’effluent> Ensemble des eaux usées (traitées ou non) provenant d'une usine de traitement des eaux, d'égouts ou de rejets industriels. Ce terme désigne généralement les déchets rejetés dans les eaux de surface.s et de valoriser les déchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s. L’industriel a constitué un Comité Scientifique de Suivi pour connaître la danger> Evénement de santé indésirable tel qu'une maladie, un traumatisme, un handicap, un décès. Par extension, le danger désigne tout effet toxique, c'est-à-dire un dysfonctionnement cellulaire ou organique, lié à l'interaction entre un organisme vivant et un agent chimique, physique ou biologique. (INVS)osité des effluent> Ensemble des eaux usées (traitées ou non) provenant d'une usine de traitement des eaux, d'égouts ou de rejets industriels. Ce terme désigne généralement les déchets rejetés dans les eaux de surface.s pour l’environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. marin.

Prestations

Trois campagnes océanographiques ont été réalisées en 1997, 1999 et 2002 avec pour objectif de prélever des échantillon> Quantité de matière sur laquelle les observations faites peuvent fournirdes données sur l'ensemble dans lequel l'échantillon a été prélevé. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s de sédiments à la benne USNEL pour analyser (1) la répartition des résidus dans le bassin méditerranéen, (2) l’écotoxicité éventuelle de ces sédiments et (3) leurs effets sur les peuplements et les communautés.

Résultats

Une batterie de bioessais> Tests biologiques ou biotests effectués en laboratoire. Ils ont pour objet de déterminer à l'aide d'expérimentations sur divers types d'êtres vivants la toxicité de substances chimiques. (source : Extrait du précis d'écologie et du dictionnaire encyclopédique des pollutions - F. RAMADE) a été élaborée. Elle avait pour objectif d’évaluer les différents danger> Evénement de santé indésirable tel qu'une maladie, un traumatisme, un handicap, un décès. Par extension, le danger désigne tout effet toxique, c'est-à-dire un dysfonctionnement cellulaire ou organique, lié à l'interaction entre un organisme vivant et un agent chimique, physique ou biologique. (INVS)s pour cet environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. : toxicité aiguë (tests sur loup et bactérie), toxicité chronique (test de développement larvaire) et génotoxicité (test d’Ames). La partie biotique> Adjectif qualifiant les éléments vivants d'un environnement, comme les plantes, les animaux et les microorganismes. des échantillon> Quantité de matière sur laquelle les observations faites peuvent fournirdes données sur l'ensemble dans lequel l'échantillon a été prélevé. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s (10 cm superficiels) a été prélevée et trois fractions de ces échantillon> Quantité de matière sur laquelle les observations faites peuvent fournirdes données sur l'ensemble dans lequel l'échantillon a été prélevé. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s ont été analysées : le sédiment tel quel, l’eau interstitielle et un lixiviat> Eau qui a été contaminée pendant son passage au travers de déchets ou de sols. Le lessivage peut s'effectuer dans des zones agricoles, des parcs d'engraissement et des décharges, et peut entraîner la pénétration de substances dangereuses dans des eaux de surface, des eaux souterraines ou le sol. réalisé selon la norme NFX 31-210. Les résultats collectés n’ont pas permis de mettre en évidence de toxicité. Ceci a été confirmé par des études écologiques sur les populations et communautés benthique> Qualifie les organismes et les processus ayant un lien avec le fond de la mer. s.

Cet exemple montre qu’une batterie de bioessais> Tests biologiques ou biotests effectués en laboratoire. Ils ont pour objet de déterminer à l'aide d'expérimentations sur divers types d'êtres vivants la toxicité de substances chimiques. (source : Extrait du précis d'écologie et du dictionnaire encyclopédique des pollutions - F. RAMADE) est un outil pertinent pour la surveillance de l’impact d’une activité industrielle sur l’environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique. et même dans des conditions difficiles comme celles des sédiments marins profonds. Alors que les teneurs en métaux dans le résidu sont préoccupantes, l’absence d’effet aigu, chronique ou génotoxique> Action toxique localisée sur le patrimoine génétique. C’est un agent qui augmente l’apparition de mutations. Une mutation est une modification permanente du nombre ou de la structure du matériel génétique dans un organisme, notamment l’ADN, molécule constitutive des chromosomes et porteuse de l’information génétique. Une exposition à ce type d’agent peut induire des défauts génétiques héréditaires. (source : Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail - 2006) confirme que des mécanismes de spéciation> Détermination de la forme chimique ou du composé exact sous lequel un élément est présent dans un échantillon (par exemple, détermination de la forme de l’arsenic : ions trivalents ou pentavalents ou faisant parte d’une molécule organique) et distribution quantitative des diverses formes chimiques qui peuvent coexister. (Richer, J.-C. Compendium de terminologie chimique (Recommandations IUPAC) avec lexique anglais/français. 2e édition. Éditions Tec et Doc, Paris, 1999.) des métaux se déroulent dans le milieu et que la toxicité n’est pas liée à la quantité globale de métal mais à sa forme chimique. Pour évaluer les risque> Probabilité de survenue d'un Dangers, il est donc nécessaire de considérer le milieu accepteur.

Perspectives

Des évaluations des risque> Probabilité de survenue d'un Dangers sanitaires réalisées à partir des concentrations bioaccumulées dans des poissons exposés aux résidus de bauxite ont été réalisées en 2005, suite aux recommandations du Comité Scientifique en 2003. Aucun excès de risque> Probabilité de survenue d'un Danger n’a été identifié.

Une nouvelle campagne de mesure et d’essais écotoxicologiques est prévue en 2007.







Mentions légales | Plan du site | Contact