contactplan du site
ok


| Sept ans de biosurveillance autour d’une installation de stockage de déchets non dangereux : Retour d’expérience du SMECTOM - par Marine Saint-Denis, Bio-Tox | Création d’un traitement de données à caractère personnel relatif au recensement des établissements Seveso dénommé « Seveso 3 » | Premières applications du projet ECOPACK | Enquête sur la perception des emballages compostables | Le Décret du 29 décembre 2011 réforme les études d’impacts | Archives

Premières applications du projet ECOPACK

Fort d’une expérience en tant que coordinateur du projet européen ECOPACK, dont l’objectif était la mise en place d’une certification destiné aux emballages compostables, Bio-Tox dispose d’un panel de tests et savoir-faire reconnus permettant d’évaluer l’innocuité :
 

• des composts (compost d’OMR, de déchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s verts, de biodéchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s, issus de TMB…) ;

• des emballages dégradables avant compostage ;

• des composts fabriqués avec des emballages compostables.

Cette certification ne remplace pas les normes existantes mais les complète en mettant l’accent sur les impacts environnement> Somme de toutes les conditions abiotiques et biotiques ayant une incidence sur la vie, le développement et la survie d'un organisme ou d'une communauté biologique.aux.

Bio-Tox annonce que les premières applications du projet ECOPACK à des composts industriels de biodéchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s sont en cours.

• Vous êtes producteur de composts, d’emballages ou d’ustensiles biodégradables,

• vous êtes une collectivité locale en charge de la gestion des déchet> Tout résidu d'un procédé de production, de transformation ou d'utilisation ; toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné, ou que son détenteur destine à l'abandon ; toute substance ou tout objet dont le détenteur a l'obligation de se défaire (Loi n° 75.633 du 15 juillet 1975). La réglementation française distingue les déchets inertes, des banals (déchets ménagers et assimilés), et des industriels spéciaux. (source : Guide BRGM - Gestion des sites (potentiellement) pollués – mars 2000)s,

• Vous souhaitez, vous aussi, vous engager dans une démarche innovante pour vous assurer de la qualité de vos produits et/ou composts,

Bio-Tox peut vous aider.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.







Mentions légales | Plan du site | Contact